S’ASSURER N’A JAMAIS ÉTÉ AUSSI FACILE

1 Souscrivez votre contrat en ligne

2 Recevez immédiatement votre carte verte !

DEVIS EN LIGNE & Souscription immédiate
Assurance auto en direct

Comprendre la suspension de permis de conduire auto


Votre permis peut être suspendu au cas où vous commettriez certaines infractions au code de la route. Le préfet peut décider de suspendre le permis automobile en attendant une réponse du juge. Suite, par exemple, à un non-respect de l’arrêt au feu rouge ou au Stop, d’un refus de priorité, d’un sens interdit ou d’un dépassement dangereux sur les lignes blanches. Ou bien suite à une conduite sous un état alcoolique.

Dans tous les cas, vous devrez, pour vous réassurer, prendre connaissance des termes et des obligations à l’aide du glossaire assurance après une suspension de permis de conduire. Car dans la majorité des cas pour obtenir une étude de prix et un devis.

Vous devez envoyer des documents justifiants de la durée de votre suspension, avec le motif de retrait de permis, et du taux d’alcool relevé lors du contrôle de police, ce qui déterminera le prix de votre future assurance auto.

La durée de la suspension peut varier grandement selon la gravité de l’infraction, ou encore selon s’il y a eu récidive ou non. Elle est à disposition du juge qui traite le dossier. Elle peut être accompagnée de sanctions administratives.

À quoi correspond une suspension de permis ?

Si vous avez subi une suspension de permis de plus de 45 jours, vous ne pouvez plus passer par des assureurs avec un contrat auto standard, mais devez souscrire chez des organismes spécialisés en risques aggravés. Ces courtiers en assurance se chargent de, vous trouvez une assurance malgré vos antécédents. Une suspension de permis, c’est le retrait de celui-ci pendant une durée déterminée qui peut aller de 1 mois à 12 mois. C’est la période durant laquelle vous n’avez plus la possibilité de conduire une automobile.

Il suffit d’une infraction et d’un contrôle routier pour que l’on vous suspende votre permis de conduire. Mais pas de panique, on ne s’y attend jamais et quand cela arrive, on a l’impression que l’on ressent une injustice. Et, surtout de l’isolement puisqu’on connaît personne dans notre entourage qui a vécu la même chose. C’est tellement rapide que l’on n’a même pas le temps de comprendre ce qui vient de nous arriver.

Tous les ans cent mille personnes en France perdre leur permis suite à une suspension de permis ou à une annulation de permis, alors pourquoi on se sent aussi isolé et bien tout simplement parce que 100 000 personnes. Cela peut paraître énorme, mais sur 60 millions de Français, cela reste une petite partie de la population. Toutefois, ce qui se passe lorsque l’on perd généralement son permis, c’est que l’on est seul, et l’on a personne à qui demander des conseils.

A quoi correspond une suspension de permis auto ?


Ce qu’il faut savoir sur une suspension de permis

La première manière de perdre son permis, c’est la suspension administrative du permis, alors qu’est-ce que c’est une suspension administrative ? C’est lorsque l’on perd son permis lors d’un contrôle routier, suite à une ou plusieurs infractions ou un accident grave. Les policiers vont nous prendre votre permis et vous devez retourner au commissariat dans les 3 jours pour aller récupérer votre permis. cependant, dans les 3 jours une copie de notre contrôle routier a été envoyé au préfet ou au sous-préfet qui prend la décision de : soit rendre le permis où soit infliger une suspension de permis de plusieurs mois.

En général, les contrôles routiers qui peuvent mener à une suspension de permis, il y a principalement l’alcool, les stupéfiants et les excès de vitesse. D’une manière générale, la suspension de permis est d’une durée de 2 à 6 mois, mais elle peut être d’une durée de 1 an.

En cas de récidive

Si toutefois, c’est la deuxième fois qu’on retire vous le permis, ou si vous avez effectué un délit de fuite. C’est la deuxième raison d’avoir une suspension de permis, cette fois, c’est la suspension judiciaire, c’est-à-dire que l’on passe devant un juge au tribunal.

Cette suspension est suite à une infraction du code de la route, sauf que le juge va prendre des décisions plus importantes, et surtout en fonction de la gravité du délit. On retrouve toujours les mêmes causes comme l’alcool et la drogue au volant. La décision prise par le préfet, peut supprimer le permis pour un excès vitesse supérieur à 40 km heure.

Le tribunal

C’est une suspension prise par le juge, donc ça peut se cumuler. Si, par exemple, dans un premier temps, on obtient une suspension de permis de 3 mois du représentant de la préfecture. Puis, l’on passe chez le juge et cette fois, ils rajoutent 6 mois, alors en tout, on va devoir faire 6 mois et pas les 9 mois d’addition. Mais, attention, il ne faut pas tout confondre, ce n’est pas parce qu’on a eu une suspension de permis, que l’on va forcément passer devant un juge.

C’est en fonction des cas et la gravité de l’infraction, dans tous les cas, si l’on passe devant un juge, alors on va recevoir une convocation, soit par la police, soit par un huissier. Si c’est une convocation de la police, on passe devant le tribunal de police, et si c’est par un huissier, c’est le tribunal correctionnel.

Les sanctions et leurs durées

Alors, quelles sont les sanctions que peut nous donner le juge dans le cas d’une suspension ? Peut-être que l’on va avoir une suspension avec sursis, cela veut dire que si l’on fait une infraction dans les 5 ans qui suivent, on va subir une suspension d’un an, mais également une suspension de tous les permis. Cela veut dire que si l’on possède un permis moto ou voiture, on va être suspendu pour tous les examens. Et parfois, la suspension peut être prise pour une durée de 5 ans au maximum. C’est dans le cas d’un décès d’une personne dans un accident corporel grave.

tout savoir sur la suspension de permis auto


Quand est-ce que l’on récupère son permis ?

Alors peu importe la manière avec laquelle est ordonnée la suspension du permis, que ce soit la première ou la deuxième fois. Ce qu’on aura à faire au minimum pour récupérer son permis de conduire, c’est un test psychotechnique et un rendez-vous en commission médicale. Je dis bien au minimum, parce que si la raison de votre suspension est à cause de l’alcool au volant par exemple. Alors vous devrez effectuer une prise de sang, et si c’est à cause de la consommation de drogue au volant. Vous devrez aussi effectuer de tests urinaires.

Dans tous les cas, après votre rendez-vous en commission médicale. Les médecins vont prendre une décision, de soit vous laisser conduire pendant un certain temps où soit vous interdire de rouler. En vous donnant une seconde suspension de permis, ça veut dire que le rendez-vous, c’est mal passé, soit vous avez des problèmes de vue, soit vous consommez encore la drogue régulièrement. Ou vous avez encore des problèmes de consommation d’alcool.

En général, ils vont vous laisser conduire pendant un an et vous retrouver votre permis. Mais, il faudra obtenir un nouveau rendez-vous en commission médicale, pour pouvoir conduire avec un permis total, c’est-à-dire conduire sans aucune date limite.

Les risques encourus si l’on conduit sans permis de conduire

Que se passe-t-il si l’on conduit avec une suspension de permis ? Les sanctions sont plutôt graves puisqu’on peut se voir infliger jusqu’à 2 ans d’emprisonnement et au maximum 4 500 € d’amende.

Comment fonctionne une suspension de permis, et comment récupérer son examen, et quelles sont les modalités et les obligations pour pouvoir conduire à nouveau sa voiture.
Auteur :
Logo assurance auto suspension retrait permis
Les obligations pour de nouveau conduire son auto après une suspension et condamnation de permis de conduire
Les tenants et aboutissant de la suspension de permis auto et comment récupérer définitivement son permis ?

Vidéo Assurance en Direct

Comment souscrire une assurance auto

En ligne et obtenir une carte verte.