Assurance Voiture sans permis

Les différents permis pour conduire une voiturette

Conduire une voiture sans permis, également appelée voiturette, nécessite une certification spécifique en France. Cet article explore les différents examens requis pour pouvoir conduire légalement ces véhicules, qu’il s’agisse du permis AM, du BSR (Brevet de Sécurité Routière) ou du permis de conduire de catégorie B ou sans aucun permis de conduire selon l’âge du conducteur.

Quel permis ou formation pour conduire une voiture sans permis

Le permis AM : adaptation aux besoins des jeunes conducteurs

Le permis AM est le principal examen requis pour conduire une voiture sans permis en France. Il remplace désormais le BSR et est destiné aux jeunes à partir de 14 ans. Cet examen se compose d’une formation théorique et pratique dispensée par des auto-écoles agréées. La formation comprend généralement huit heures obligatoires, réparties entre la théorie et la pratique sur piste et sur route. Cette certification vise à assurer que les conducteurs jeunes et inexpérimentés comprennent les règles de sécurité spécifiques aux véhicules légers et sont capables de conduire en toute sécurité.

Transition vers le permis B

Pour ceux qui envisagent d’obtenir ultérieurement le permis de conduire de catégorie B, le permis AM représente une première étape essentielle. En effet, le permis AM permet d’acquérir des compétences de base en matière de conduite et de sécurité routière, préparant ainsi les conducteurs à une conduite plus complexe et variée avec des véhicules plus grands.

Comparaison avec le BSR : évolution vers le permis AM

Le BSR était précédemment exigé pour conduire des cyclomoteurs dès l’âge de 14 ans. Cependant, depuis 2013, le BSR a été remplacé par le permis AM, proposant une formation plus complète et mieux structurée pour les jeunes conducteurs. Le permis AM couvre non seulement la conduite des cyclomoteurs, mais également des quadricycles légers, augmentant ainsi la polyvalence des conducteurs dès leur jeune âge.

Avantages du permis AM

L’un des bénéfices principaux du permis AM par rapport au BSR est sa reconnaissance légale accrue et sa couverture plus large des véhicules légers. De plus, le permis AM prépare mieux les conducteurs à affronter les défis de la route et à adopter des comportements sécuritaires, réduisant ainsi les risques d’accidents.

Intégration avec le permis de conduire de catégorie B

Pour ceux qui possèdent déjà le permis de conduire de catégorie B, l’acquisition du permis AM n’est pas obligatoire pour conduire une voiture sans permis. Cependant, il est important de noter que le permis AM reste pertinent pour ceux qui souhaitent conduire des quadricycles légers sans avoir à utiliser le processus complet d’obtention du permis de conduire de catégorie B.

Complémentarité et spécialisation

Le permis AM complète le permis de conduire de catégorie B en proposant une spécialisation dans la conduite des véhicules légers. Cette spécialisation est particulièrement bénéfique pour les conducteurs qui préfèrent ou ont besoin de véhicules plus compacts et économiques pour leurs déplacements quotidiens.

Philippe SOURHA
Auteur : Philippe SOURHA
À propos de l'auteur

Responsable opérationnel chez Assurance en Direct. En tant que spécialiste de l'assurance, je cumule une expertise de deux décennies dédiées à la souscription et à la gestion de contrats d'assurance pour particuliers.
Page auteur de l'article

} });