assurance après suspension de permis de conduire

Souscrivez votre assurance en ligne dès maintenant

DEVIS EN LIGNE & Souscription immédiate
Assurance après suspension de permis

Assurance auto après retrait ou suspension permis de conduire


Si un conducteur auto est positive au test d’alcoolémie ou au test pour les stupéfiants lors d’un contrôle de police standard, c’est-à-dire avec un appareil homologué, les forces de l’ordre peuvent retenir le permis de conduire du conducteur à titre préventif. Il y a alors suspension. Les dispositions précitées sont valables pour l’accompagnateur de l’élève conducteur manifestement ivre ou les conducteurs qui refusent de se soumettre au test de dépistage.

Les agents de police peuvent aussi le retirer provisoirement si le conducteur roule 40 km/h au-dessus de la limite lorsque cet excès est enregistré par un appareil spécial et que le véhicule de l’intéressé est intercepté dès lors le retrait du permis est effectif immédiatement et l’assuré doit rechercher une nouvelle assurance auto suite retrait de permis pour cela il faut parcourir beaucoup de site internet afin de faire jouer la concurrence et trouver le meilleur prix et les meilleures garanties pour votre assurance automobile. Enfin, il y a suspension temporaire du celui-ci lorsqu’un accident a provoqué la mort d’un autre conducteur automobile.

Souscrire une assurance auto suite suspension de permis de conduire ?

La suspension du permis de conduire (quelle que soit sa catégorie) par les forces de l’ordre (police ou gendarmerie) est une mesure de sûreté qui consiste à retirer le droit de conduire en confisquant et suspension du permis de conduire, pour une durée de 72 heures maximum, en l’attente d’une éventuelle mesure de suspension de ce permis. Cette suspension de permis de conduire auto peut s’appliquer autant au conducteur qu’à l’accompagnateur de l’élève dans le cadre de l’apprentissage anticipé ou en conduite supervisée ou encadrée. Infractions pouvant entraîner la rétention et suspension assurance auto.

Infractions entraînant une suspension du permis de conduire auto

Conduire sous l’emprise d’un état alcoolique caractérisé par un taux d’alcool égal ou supérieur à 0,80 gramme par litre dans le sang ou 0,40 milligramme par litre d’air expiré, conduire de votre voiture en état d’alcoolémie ou d’ivresse, conduire de votre auto sous l’emprise de stupéfiants, conduire en dépassant 40 km/h ou plus de la vitesse maximale autorisée.

Les agents compétents peuvent soumettre n’importe quel conducteur ou accompagnateur au test de dépistage sans qu’il y ait de présomption de cas d’infraction ou d’un accident. Lorsqu’un état alcoolique ou un usage de stupéfiant est présumé des tests plus poussés seront effectués pour confirmer ou infirmer le doute. La cocaïne et le crack sont détectés par des tests plus poussés. Les constatations seront donc transmises à un supérieur.

Autre cas de suspension : l’accident de circulation

Dans le cas d’un accident ayant causé la mort d’une autre personne, la suspension peut durer jusqu’à 1 an à la place de 6 mois.
Lors de la durée du retrait ou de suspension, le véhicule est immobilisé jusqu’à ce que quelqu’un soit en mesure d’en assurer la conduite. Dans le cas contraire, les fonctionnaires agréés devront placer le véhicule en stationnement régulier.

Après un accident de la route ayant causé la mort d’une personne ou des dommages corporels, le conducteur ou l’accompagnateur de l’élève sera soumis à un test de dépistage dans le but d’établir s’il a ou non fait usage de stupéfiants ou même d’alcool. Le test sera aussi effectué lorsque la personne est impliqué dans un accident matériel, est présumé avoir commis une infraction où est suspecté d’avoir consommé des stupéfiants.

Peines si conduisez un véhicule après la suspension de votre permis

Tout conducteur de voiture surpris en train de conduire un véhicule après une suspension ou une interdiction de conduire se verra puni de 2 ans d’emprisonnement et de 4 500 euros d’amende. En cas de non-respect de l’interdiction, des peines complémentaires peuvent être mises en place comme la confiscation du véhicule, la suspension pour une durée de 3 ans maximum, des travaux d’intérêt général, une peine de jour-amende, l’interdiction de conduire n’importe quel véhicule à moteur pour une durée de suspension de 5 ans maximum ou encore l’obligation d’accomplir un stage de sensibilisation à la sécurité routière.

Après une suspension tout conducteur d’une auto intercepté au volant d’un véhicule se verra opposé l’annulation de son permis de conduire avec une interdiction de le repasser de trois ans et se verra retirer la moitié des points maximums de ce dernier.

Procédure retrait suspension de permis auto

La rétention ou retrait de permis de conduire auto est effectuée par un policier ou un gendarme si le test de dépistage, ou le comportement du conducteur permet de présumer qu’il conduisait sous l’emprise de l’alcool ou de stupéfiants ou si le conducteur refuse de se soumettre aux épreuves de dépistage d’alcool ou de stupéfiants au moyen d’appareils homologués. Une fois qu’il est prouvé que le conducteur était sous l’emprise de l’alcool, l’agent de l’État peut, dans les deux jours, demander une suspension de permis de conduire d’une durée de suspension de 6 mois. Il en va de même si l’individu refuse de se soumettre au test. Pourtant, on n’a pas le choix l’assurance auto est obligatoire, mais sans permis on ne peut pas souscrire de contrat, donc vous devez stoker votre véhicule chez un professionnel afin que celui puisse le couvrir car il doit rester assuré.

La suspension est aussi valable si l’on prouve que le conducteur était sous l’emprise de plantes considérées comme stupéfiantes. Encore une fois les dispositions s’appliquent même si le conducteur refuse de passer les tests demandés.

Suspension de permis auto, comment peut-elle intervenir ?

Lors de contrôles routiers, lors d’un accident, ou en cas d’excès de vitesse de plus de 40 km/heure constatée par les forces de l’ordre.
En échange de la remise de son permis de conduire par le conducteur, il lui est délivré un avis de rétention qui mentionne les coordonnées du service auquel il doit s’adresser pour le récupérer. Le conducteur indique son adresse. Si le conducteur n’a pas son permis de conduire sur lui, il est obligé de le remettre dans les 24 heures aux forces de l’ordre qui l’ont contrôlé.

S’il subit la suspension ou l’annulation de celui-ci et qu’il refuse de le restituer à l’autorité compétente, il encourt une peine de deux ans de prison et de 4 500 euros d’amende. S’il ne le restitue pas il risque des peines complémentaires de la peine de base comme des travaux d’intérêt général, une peine de jour-amende, la suspension pour une durée de trois ans ou encore l’annulation avec une interdiction de demander à le repasser dans les 3 ans maximum. De plus il se verra retirer la moitié des points maximums de son permis de conduire. Pendant la durée de la suspension, l’auto peut être immobilisée. Dans ce cas, il faut prendre contact avec sa compagnie d’assurance.

Durée de la suspension du permis de conduire auto, voiture

La suspension du permis de conduire auto est une mesure temporaire dont la durée ne peut pas dépasser 72 heures.
Cette durée de suspension permet notamment de faire toutes les vérifications nécessaires concernant le véhicule et son conducteur (exemple : vérifier si l’état alcoolique ou l’utilisation de stupéfiants est avéré par une analyse de sang). Ce délai de suspensions permet aussi d’alerter le préfet, ou le sous-préfet selon les départements, et le procureur de la République. Si ce délai de suspensions expire avant que le préfet ou le procureur ait pris une décision, le permis de conduire est rendu au conducteur.

Attention : le fait de conduire alors qu’en fait l’objet d’une rétention ou suspension est passible de 2 ans d’emprisonnement, de 4.500 € d’amende et de la suspension du permis de conduire auto pour une durée de 3 ans. S’il n’a pas été contacté avant, le conducteur doit à l’issue du délai de suspension de 72 heures se rendre auprès du service indiqué sur l’avis de suspension, ou le contacter, pour connaître la suite réservée à la rétention de son titre. Attention, dès lors que la suspension du titre est effective, votre contrat d’assurance ne vous couvre plus.

Annulation de la suspension du permis de conduire auto, voiture :

Le permis de conduire est restitué dans l’un des cas suivants :
Après vérification, l’état alcoolique du conducteur ou l’usage de stupéfiants n’est pas établi. Le préfet ou le procureur n’a pris aucune décision dans le délai de suspensions de 72 heures. Le permis de conduire est tenu à la disposition du conducteur dans les bureaux du service indiqué sur l’avis de suspension pendant les 12 heures qui suivent la fin de la période de suspension de celui-ci.

Si la période de suspension expire dans la tranche horaire de 18 heures à 22 heures, le délai de mise à disposition du permis de conduire auto est prorogé jusqu’à midi le jour suivant.

À l’issue de ce délai de suspensions, le permis de conduire auto est restitué au conducteur par lettre recommandée avec accusé de réception. N’oubliez pas que pour que votre assurance reste valable vous devez informer votre assureur en cas de suspension ou de retrait de votre titre de conduire.

Non-récupération du permis de conduire suite à suspension de permis

Les forces de l’ordre informent le conducteur qu’elles conservent son permis de conduire. Les suites de sa suspension en cas de confirmation de l’alcoolémie ou de l’usage de stupéfiants ou en cas d’excès de vitesse de plus de 40 km/h peuvent être une suspension administrative du permis de conduire par le préfet, ou le sous-préfet et éventuellement une suspension ou une annulation judiciaire du permis de conduire par le tribunal.

De plus il ne peut pas se voir restituer son permis de conduire après un retrait de celui-ci pour un délit pénal ayant une durée fixée par le Conseil d’État s’il n’a pas passé des tests à ses frais prouvant qu’il est apte à le récupérer.

Les peines encourues en cas de récidive

En cas de récidive, le conducteur risque des peines complémentaires comme la confiscation du véhicule ou l’immobilisation pendant 1 an maximum du véhicule. De plus le fait de tenter de détruire ou détourner un véhicule immobilisé est puni pas le code pénal.
La récidive implique l’annulation de plein droit du permis de conduire et l’interdiction de demander à le repasser dans un délai de suspension de trois ans maximum. Un éthylotest doit obligatoirement se trouver dans le véhicule.

Risques si vous tentez de repasser permis avec fausse déclaration

Tout conducteur tentant de le repasser à l’aide d’une fausse déclaration encourt une peine de deux ans de prison et 4 500 euros d’amende. Des peines complémentaires peuvent aussi être imposées comme des travaux d’intérêt général, une peine de jour-amende, la suspension pour une durée de trois ans ou encore la suppression la moitié des points maximums.

Assurance voiture après la suspension de permis de conduire

L’assurance de votre auto, dans tous les cas, prendre contact avec votre assureur auto afin de vérifier que votre assurance auto est toujours valable, car le fait d’avoir une suspension de permis de conduire peut annuler votre garantie d’assurance auto. Les assureurs automobiles obligent l’assuré à déclarer l’évolution de ses suspensions afin de conserver votre contrat d’assurance auto, n’hésitez pas à prendre contact avec votre assureur, celui-ci fera le nécessaire afin de vous proposer la meilleure solution pour conserver votre assurance et votre contrat auto.

Assurance auto après suspension retrait de permis sous alcoolémie

Votre contrat a été résilié par votre assureur suite à une suspension retrait ou annulation de permis, après avoir consommé de l’alcool, vous avez été condamné par le tribunal pour conduite en état d’alcoolémie ou récidive alcoolémie, pour une rétention, retrait ou suspension de permis pour 3 mois, 6 mois ou 9 mois, et vous avez passé votre permis de conduire, nous pouvons vous proposer une étude d’assurance malgré vos condamnations ou une récidive de condamnation.

Garantie assurance auto après retrait de permis, condamnation alcool

Pour gérer son budget d’assurance auto après retrait de permis, l’assurance de votre auto ou moto et le choix de plusieurs garanties : Assurance auto moto formule mini : responsabilité civile jusqu’à la garantie dommage tous accidents. Notre formulaire vous permet d’obtenir en quelques questions votre devis auto ou moto immédiatement en ligne.

N’oubliez pas de préciser si vous avez subi une suspension, un retrait ou une annulation de permis lors de la saisie de vos informations sur nos tarificateur en ligne.

Résiliation assurance Auto suite a conduite en état d’alcoolémie

Nous proposons une assurance pour les automobilistes et motard, suite à résiliation pour sinistre du dernier assureur ou pour malus acceptation malus jusqu’à un coefficient de réduction majoration malus de 3.

Comment souscrire une assurance auto après une condamnation

Pour souscrire votre contrat d’assurance auto. Il convient saisir les informations en ligne et déposer sur le site ou nous adresser par mail ou par fax ou par courrier votre relevé d’information automobile ou moto si possible sur les 36 derniers mois ainsi que la copie de votre permis de conduire recto verso et la carte grise du véhicule ainsi que votre relevé de condamnations (taux d’alcool, niveau d’alcoolémie milligramme par litre d’air expiré ou en gramme par litre de sang) pour stupéfiant taux de THC cannabis ou copie du jugement et vos relevés d’information sur les 36 derniers mois.

Si nous avons tous les justificatifs, nous pouvons assurer votre auto ou moto immédiatement. Tarif assurance automobile très compétitif en cas d’alcoolémie de 0,75 milligrammes par litre d’air expiré et au maximum 3,5 grammes d’alcool par litre de sang, même en cas de récidive de condamnation pour alcoolémie ou stupéfiant cannabis.

Assurance auto pour retrait de permis conduite sous alcoolémie

Vous avez été contrôlé à bord de votre voiture par la police, ils vous ont retiré votre permis de conduire sur le champ, car votre taux d’alcoolémie était supérieur à la limite légale autorisé, vous avez été ensuite condamné par un tribunal à un retrait de permis, vous cherchez une assurance auto acceptant les automobilistes ayant eu une condamnation pour conduite sous alcool, nous pouvons vous proposer une étude d’assurance pour votre voiture.

Assurance auto suite résiliation assureur

La résiliation de votre contrat assurance auto ou moto par votre assureur sans motif valable et déclaration à l’agira.
L’assureur a le droit de résilier votre assurance avec un préavis de 2 mois comme pour l’assuré, à vous de l’interroger sur le motif de résiliation de votre contrat d’assurance et tenter une résiliation amiable qui correspond à une résiliation par assuré. Suite à une résiliation de votre contrat d’assurance auto, vous pouvez toujours souscrire à un nouveau contrat auprès d’assureurs qui acceptent ce type de souscription auto.

Assurance auto annulation de permis pour consommation de cannabis

Attention, vous risquez la nullité de votre assurance si vous ne déclarez pas votre condamnation pour annulation de permis de conduire pour contrôle sous l’effet de cannabis par exemple. Il faut informer votre assurance de l’annulation du permis sur les 3 ou 5 dernières années soit votre assureur accepte de vous garantir en précisant sur votre contrat votre annulation soit vous devez souscrire un nouveau contrat auto ou moto auprès d’un assureur spécialisé comme nous le faisons avec notre assurance auto annulation de permis cannabis.

Assurance auto suspension permis pour conduite sous alcool

Vous avez perdu tous vos points à cause d’une conduite sous alcoolémie nous proposons une assurance auto après condamnation pour suspension de permis conduire pour alcoolémie, Pour cela, vous devez vous assurer auprès d’un assureur spécialiste en assurance dit pour risque aggravés.

Conséquence de la non-déclaration de retrait de permis à votre assurance

Ne pas déclarer auprès de votre assureur lors de la souscription de votre contrat assurance auto de votre retrait de permis suite à une condamnation pour prise d’alcool, vous risquez la résiliation pour omission de déclaration d’aggravation de risque et donc une annulation de votre assurance et la perte de toute garantie avec une notion de fausse déclaration auprès du fichier centre AGIRA qui est consultable et en relation avec tous les assureurs en FRANCE.

Délit de fuite assurance auto

Il n’y a pas de sanctions en assurance auto pour un délit de fuite, mais soit une majoration de votre tarif auto ou la résiliation de votre contrat par l’assureur. Dans ce cas, l’annulation de votre contrat d’assurance auto est immédiate, car le délit de fuite est considéré comme un motif de résiliation d’assurance par l’assureur valable délit de fuite assurance auto.

suspension de permis
Assurance après la suspension de votre permis de conduire
Auteur :
Logo assurance auto suspension retrait permis alcool
Comment s’assurer après une suspension de permis et contrat d’assurance

Vidéo Assurance en Direct

Comment souscrire une assurance auto

En ligne et obtenir une carte verte.